Se convertir, c'est un projet

Les questions à se poser

Avant d’envisager un passage en agriculture biologique et afin de savoir comment aborder la conversion, il est nécessaire de se poser quelques questions essentielles :

 

Est-ce que cela m'intéresse de produire selon les principes et méthodes de l'AB ?

 

La pratique de l’agriculture biologique entraînera des changements sur l’exploitation mais aussi sur votre perception du métier d’agriculteur. Votre conviction personnelle vous aidera à trouver un nouvel équilibre face à un environnement professionnel, technico-économique et commercial renouvelé. Pour y répondre, des visites chez des agriculteurs déjà installés en agriculture biologique sur le même type de productions seront utiles ; vous pourrez ainsi bénéficier de leur témoignage et de leurs expériences. Pour ce faire, des Réseaux des Fermes de Démonstration ou de Fermes Ouvertes proposent des rendez-vous chez des producteurs près de chez vous.

 

>> Pour connaître le lieu et la date de la prochaine visite, contactez le groupement de producteurs bio de votre département : voir la carte des groupements

 

Comment construire mon projet ?

 

Le projet de conversion demande un accompagnement dès les premières interrogations. Dans chaque Groupement d’Agriculteurs Biologiques (GAB), dans les Chambres d’Agriculture ou au sein du Pôle conversion Bio de votre région (quand il existe), des conseillers spécialisés sont là pour répondre à vos questions et vous orienter en fonction de votre projet.

 

Comment aborder la mise en œuvre de mon projet de conversion ?

 

Le diagnostic de conversion est un préalable essentiel à la décision de conversion ; il consiste à analyser la situation actuelle de la ferme, d’identifier les points de blocage ou de conformité avec les principes et règles de production de l’agriculture biologique, à l’échelle de la ferme et de son environnement technique et économique.

 

Ensuite, et selon vos attentes, besoins, atouts et contraintes, une étude de faisabilité de la conversion de votre exploitation est à réaliser, en chiffrant, détaillant et planifiant à moyen terme la mise en œuvre du projet ainsi construit (conversion partielle, progressive ou totale ; modification de l’assolement ; planification des investissements ; adaptation des circuits de commercialisation…). Diagnostics et études de faisabilité sont proposés par le Pôle Conversion Bio, le Groupement d’Agriculteurs Bio et/ou la Chambre Départementale d’Agriculture.

 

Enfin, ne pas oublier que la période de conversion est fixée par la règlementation et varie selon les types de productions (animales et végétales). Pour prendre en compte au mieux ces durées et les intégrer dans la construction de votre projet de conversion, n’hésitez pas à prendre contact avec votre conseiller bio local, qui pourra vous indiquer à quel cas de figure votre projet se rattache, et identifier avec vous les dispositifs financiers auxquels vous pouvez prétendre.

 

>> Retrouvez les durées habituelles de conversion sur la fiche récapitulative : cliquez ici

Les principes de production et les bases réglementaires

Que ce soit en productions végétales ou en productions animales, il convient de connaître les règles de base des productions biologiques et le cadre réglementaire pour pouvoir bien construire son projet. 

lire la suite